icone de chargement de la page
logo

Success Consulting est l’organisme juridique indépendant et agréé du groupe Conseil CE. Via nos formations, conseils, expertises ou support juridique, nous accompagnons les représentants du personnel depuis plus de 15 ans en mettant en œuvre l’expérience de nos juristes formateurs.

Notre service commercial est à votre écoute pour tout renseignement :

01 75 60 04 21

infos@success-consulting.fr

Horaires
  • Lundi - Vendredi
    9:00 - 18:00

Les Chroniques

CHRONIQUES





Publication prochaine de l’index sur l’égalité femmes hommes dans vos structures !

jpg

Egalité professionnelle > Hommes-Femmes - 21/02/20

Cet index est devenu une obligation pour les employeurs depuis le 1er mars 2019. Pour autant, le législateur avait prévu une échéance autre pour les structures de moins de 1000 salariés.

En effet, pour les structures entre 250 salariés et 1000 salariés, la publication de l’index a été repoussée au 1er septembre 2019.

Et pour les structures entre 250 et 50 salariés, c’est au 1er mars 2020 qu’il devient obligatoire.

 

Cet index est mis en place au sein de chaque entreprise pour faire un bilan sur l’égalité femmes hommes  : l’employeur doit calculer le nombre de points qu’il obtient au titre de l’égalité au sein de sa structure sur des indicateurs tel l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes, l’écart de répartition des augmentations individuelles ; ou encore la parité au sein des 10 plus hautes rémunération.

Dans le cas où il obtient moins de 75 points, il doit prendre des mesures pour corriger la situation dans un délai de trois ans. A défaut, il pourra se voir appliquer une pénalité financière.

 

Et le rôle du CSE face à cet index ?

 

Il s’agit d’un formidable outil sur lequel les élus peuvent s’appuyer quand ils veulent agir pour l’égalité professionnelle ou lorsqu’ils sont consultés sur la politique sociale.

Les élus ont en effet accès à cet index, qui est intégré dans la base de données économiques et sociales, et au calcul des différents indicateurs et peuvent ainsi être force de proposition face à des disparités pouvant être soulevés.

En outre, les élus doivent être consultés sur l’indicateur « écart de rémunération » , avant la mise en place de l’index, quand l’employeur souhaite répartir les salariés différemment de ce que prévoit la loi.

 

A noter : cet index est mis en place au niveau de l’entreprise : c’est donc en cas de CSE central et CSE d’établissement, le CSE central qui sera compétent.

 

RÉAGIR À CET ARTICLE

Poster un Commentaire


J’autorise la société CONSEILCE SARL dépositaire de la marque SUCCESS CONSULTING® à publier ma contribution sur www.success-consulting.fr ainsi que sur tout support utile à sa promotion. Je m’engage à respecter la netiquette et les différents codes de déontologie en vigueur en France au regard du droit des personnes et des biens. La société CONSEILCE SARL dépositaire de la marque SUCCESS CONSULTING® se réserve le droit de ne pas publier et supprimer un billet sans justification aucune. Pour connaître les conditions complètes de dépôt et d’exploitation des contributions sur le site www.success-consulting.frVoir conditions complémentaires

Contactez-nous

➔ Votre question au support commercial Success-consulting, il vous recontactera sous peu.

Une question juridique ? Connectez-vous

Accès membres



Mot de passe oublié ?